Logo Cati Short

Comment une association d'alpha tient-elle le coup depuis plus
de 45 ans uniquement avec des bénévoles ?

Bien que, chaque année quand nous recrutons des bénévoles, nous leur demandions de s'engager pour une année scolaire, que nous leur offrions des formations à Lire et Ecrire, nous devons, chaque année, faire face à des défections (pour cause de maladie, de travail trouvé, de déménagement ... ). Il nous faut alors nous re-mettre en quête de nouveaux candidats.

Mais, il y a toujours eu à la tête du CATI des personnes stables et convaincues.

Ce qui les anime ?

D'abord leur souci de donner une réponse à un besoin de la population immigrée. Aider ces gens non seulement à remplir des formulaires, à écrire des lettres mais leur enseigner un peu plus que les rudiments du français. La dimension sociale du projet est évidente : les personnes qui fréquentent notre association sont à la recherche de contacts autant avec les formateurs qu'avec les autres apprenants.

Ensuite, il y a l'idée que cette 'aide' doit être plus que simplement ponctuelle. C'est avec le temps, en prenant le temps, en donnant du temps que les choses prennent forme. Ce sont donc des personnes pour qui il est important de rester, de voir évoluer les choses.

Ce sont aussi des gens qui ne se sont pas laissés décourager par les difficultés inhérentes à toute initiative comme l'offre de cours de français à des personnes immigrées, population mouvante s'il en est, décevante parfois.

C'est encore un travail d'équipe: depuis que j'ai répondu, en 1995, à un appel radiophonique demandant urgemment des bénévoles, j'ai pu voir que, dans les équipes rassemblées, il faut un noyau, quelques-uns plus libres, plus motivés, plus décidés à s'engager et qui s'entendent.

Les uns sont plus branchés administrativement, d'autres font plus le lien entre les formateurs, tous ont un même but : que cela continue dans l'esprit qui a toujours fait vivre le CATI.

Je n'ai pas parlé du souci qui anime tous les formateurs, parce que cela va de soi : tous s'attachent à donner des formations valables. Cela les amène à chercher, se remettre en cause, se former, s'informer et apporter aux cours le résultat de leur quête.

Il faut également une certaine souplesse mais pour des gens disponibles, c'est un pléonasme sans doute ...

Jeanne MONDRY
Formatrice et ex-présidente du CATI


 Cookies - Politique de Confidentialité


4ARM - Website Conceptor - Création de sites Internet